Carnet de route

CATHEDRALE

Le 09/07/2012 par laila

 

Pour cette avant dernière randonnée de la saison, nous avons opté pour le site du rocher Mastfrane connu sous le nom de la Cathédrale et situé dans le Géoparc M’Goun, province d’Azilal.
RDV samedi matin à 9h pour une randonnée d’environ 6 heures de marche avec comme objectif d’atteindre le sommet du rocher Mastfrane à 1883m d’altitude. Nous apprécions à notre arrivée la vue panoramique sur les montagnes environnantes du haut atlas. Nous-nous y installons pour attendre le reste du groupe. Une dame nous amène du thé et retourne à son couscoussier, gardé par ses deux autres amies. Fatéma profite de cette pause pour rattacher se semelle perdue, à l’aide d’une corde, de deux lacets et de notre chef cordonnier. Les dernières personnes arrivent, nous les accueillons avec des youyous, nous félicitons Rachida d’avoir pu surmonter son vertige prononcé. Quelques minutes plus tard, nous entamons la descente du rocher et engageons la discussion avec les campeuses qui nous livrent la raison de leur présence : le pic de la roche, sous forme de tour, est considéré comme un marabout : si l’on dort à côté et l’on fait un rêve, celui-ci se réalise. Les dames nous offrent le couscous et nous blaguons sur un sujet assez sensible !
Nous descendons vers une forêt de pins et nous-nous y installons pour déjeuner, il est déjà 14h. Après une bonne sieste, nous reprenons tranquillement le chemin de la descente. La chaleur nous rattrape. Nous avons hâte d’arriver pour profiter de la fraîcheur de l’oued Ahensal qui passe à quelques mètres de notre refuge. L’eau est bonne mais le courant est un peu fort, les hommes se mettent côte à côte pour dresser un mur et permettre à tout le monde de se baigner.
Nous dînons copieusement et rejoignons nos lits pour une nuit bien reposante.
RDV dimanche à la même heure pour une petite balade qui longe l’oued Ahensal, sec par endroits. Nous marchons dans le lit de la rivière pour rejoindre un chemin balisé. Les lauriers roses en fleurs nous entourent et embaument l’air de leur agréable odeur. Nous atteignons les gorges, les plus courageux se baignent dans l’eau glacée de l’oued, les autres y trempent leurs pieds. Nous rentrons plus tard que prévu. Un déjeuner festif nous attend : le méchoui de chevreau que certains goutent pour la première fois ; Laurence est contente d’avoir eu l’occasion d’en reprendre avant son retour en France.






CLUB ALPIN FRANCAIS CASABLANCA
50 BD SIDI ABDERRAHMANE
ESPACE PROVINCES DE FRANCE
QUARTIER BEAUSEJOUR 20200 CASABLANCA
99350  MAROC
Contactez-nous
Tél. 00 212 522 99 01 41