Carnet de route

Randonnée Erdouz

Le 11/10/2014 par Laila

 

Vive le vent, vive le vent,
Vive le vent d'hiver
Qui s'en va sifflant, soufflant
Sur les grands marcheurs couverts.

C’est ainsi que nous avons démarré notre week-end dans la vallée d’Azgour (75 kms au sud-ouest de Marrakech) avec comme objectif d’atteindre le sommet du mont Erdouz.

Le vent souffle et siffle tellement fort que nous n’arrivons pas à nous entendre, tant pis, nous allons admirer le paysage, méditer, philosopher intérieurement sur la force de la nature et la fragilité du corps humain, qui peut basculer sous un simple coup de vent. Et combien de fois nous avons interrompu notre marche pour maintenir notre équilibre ! Enfin pour certains seulement… pour d’autres, la chute est inévitable : profitant d’un moment de répit, une marcheuse s’essaye à une chorégraphie. Raté ! A nos trousses de secours… nous cherchons de quoi calmer la douleur et appliquer un bandage et surtout des mains expérimentées pour le faire… nous les trouvons auprès de notre guide. Avec les éclats de rire de la blessée, nous avons du mal à croire qu’il s’agit d’un traumatisme ! Nous reprenons notre marche en faisant attention à notre grande blessée.

Nous arrivons après 5h de marche (interrompue par quelques pauses) à la mine abandonnée d’Erdouz, exploitée entre 1925 et 1972 pour ses gisements de zinc, de plomb, d’argent et de cuivre. Nous déjeunons rapidement et reprenons la marche, certains pour descendre au village, d’autres pour continuer jusqu’au col et peut être le sommet, bien  que cela semble difficile compte tenu des conditions météorologiques. En effet, l’ascension est vite interrompue : un premier coup de tonnerre annonce le début de la descente, un deuxième coup la confirme. Nous revenons sur nos pas sous un ciel chargé, quelques gouttes de pluie et des grêlons piquants. Chanceux ceux qui n’ont pas oublié leurs gants !

Chacun descend à son rythme et tout le monde se retrouve quelque temps après à l’entrée du village Ait Daoud, très animé ce samedi après-midi. Nous savons que nous avons encore beaucoup de kilomètres à faire mais refusons d’y croire si bien que nous ralentissons….sous l’effet de la fatigue ? Mais non ! C’est pour prolonger le plaisir de la marche et profiter de la beauté des paysages.

Un premier avertissement nous est adressé mais nous ne saisissons pas le message. Et voilà qu’on nous annonce l’arrivée d’une voiture pour le ramassage des retardataires. Touchés dans notre fierté de grands marcheurs nous accélérons le pas… et nous arrivons enfin… au village ! Notre refuge est encore loin, le retour nous parait interminable ! Les paysages s’estompent sous l’effet de la nuit. Encore une dernière montée et nous apercevons nos voitures garées à une certaine distance du refuge… Nous y sommes presque. Nous nous motivons pour parcourir les derniers mètres les plus difficiles, certains (moi en particulier) sur l’irrésistible mule que nous croisons.  

Nous nous débarrassons enfin de nos chaussures et nous nous étirons. Nous passons sous la douche et nous nous habillons pour la soirée qui s’annonce remarquable. Un deal s’organise autour de notre fournisseur de substances chimiques devant atténuer les marques de cette longue journée de marche : le doliprane, et il y en a pour tout le monde.  Nous dînons dans une bonne ambiance et rejoignons nos lits à 21h15 après nous être donnés RDV le lendemain pour une nouvelle aventure.

C’est sous un ciel bleu et un soleil éclatant que nous découvrons, dimanche matin, les gorges d’Azgour, avant de reprendre la route pour Casablanca à 11h.

Ce week-end,  nous aurons fait : 1432 m de dénivelé positif et 9H de marche en moyenne le samedi ; 220 m de dénivelé positif et 2h de marche le dimanche. De quoi avoir quelques courbatures dans les jambes et plein de belles images dans les yeux !

Merci à Fatima-Zahra, notre chef de course et Noureddine, notre guide pour cette belle randonnée sportive.

Laila

 







CLUB ALPIN FRANCAIS CASABLANCA
50 BD SIDI ABDERRAHMANE
ESPACE PROVINCES DE FRANCE
QUARTIER BEAUSEJOUR 20200 CASABLANCA
99350  MAROC
Contactez-nous
Tél. 00 212 522 99 01 41