Carnet de route

Récit Oulmès 3-4 Mars 2018

Le 04/03/2018 par Christian Maurat

Le groupe étant au complet en ce samedi matin, la randonnée peut démarrer. La météo n’est pas idéale ce samedi 3 mars, des averses sont prévues toute la journée même si la prévision la plus optimiste de notre guide Kébir indique des averses seulement à partir de 16 h.

La randonnée démarre par une descente jusque l’oued Aguennour. Du fait des pluies des jours précédents le courant y est assez important. Nous devions le traverser à pied, mais à la vue du courant notre guide tente de faire venir des mules pour traverser. Après une petite attente il s’avère que celles-ci sont trop loin à la grande joie des plus aventureuses (oui : mon honnêteté m’oblige à parler au féminin) et nous traversons à pied. L’eau nous rafraîchit bien les orteils et les mollets.

Après une longue montée sur le plateau au-dessus de l’oued le groupe a mérité sa pause pique-nique. Un peu de repos, on refait le plein d’énergie. Nous ne nous éternisons pas car le ciel reste chargé.

Le chemin descend vers l’oued et les sources chaudes. Un passage nécessite de poser les mains pour descendre et je comprends que notre guide semblait tenir à passer avant la pluie car la descente aurait alors été un peu plus délicate.

Nous voici à nouveau au niveau de l’oued mais cette fois il y a un pont. Avant d’entreprendre la montée finale pour rejoindre le village de Tarmilate nous nous arrêtons aux sources chaudes de Lalla Haya. Des bains aménagés permettent un bon bain relaxant, c’est top.

La troupe repart en ordre dispersé selon le temps dont chacun aura profité des bains chauds. La montée se fait sur une piste bétonnée et ne présente donc pas trop de difficulté. Nous aurons droit juste à une petite averse de 10-15 minutes mais rien de dramatique lorsque l’on sait qu’une douche chaude nous attend à l’hôtel.

Après une bonne journée de marche tout randonneur a droit à un peu de repos le soir : mais non, certaines personnes prennent un malin plaisir à amener des jeux, véritable torture de l’esprit par le stress qu’ils entrainent ! Torture également physique lorsqu’il s’agit de se disputer un totem.

Le lendemain, le dimanche, la météo est toujours morose mais le groupe décide tout de même de repartir pour une petite randonnée matinale, seule trois personnes préfèreront aller visiter l’usine de mise en bouteille et rentrer à Casablanca plus tôt.

Cette balade du dimanche sera l’occasion de prendre une dernière bouffée d’air pur avant le retour à Casablanca. Marche au milieu des plantations de lavande (il manque juste les cigales), arrêt à la ferme aux oiseaux : dommage les paons un peu mouillés ne nous ont pas offert leurs plus beaux plumages. Seul un sanglier semblait bien réveillé, n’est-ce pas Tamihind J !

En résumé : super week-end, enfin pour moi en tout cas, avec un super groupe (oui je le pense) et une super organisatrice (ça aussi je le pense J). :)

En conclusion c’était super !







CLUB ALPIN FRANCAIS CASABLANCA
50 BD SIDI ABDERRAHMANE
ESPACE PROVINCES DE FRANCE
QUARTIER BEAUSEJOUR 20200 CASABLANCA
99350  MAROC
Contactez-nous
Tél. 00 212 522 99 01 41
Agenda