Carnet de route

Escalade Aïn Belmesk

Sortie :  Escalade du 16/11/2013

Le 17/11/2013 par Hamid

Depuis 70 ans

 

 

Habilus : Aaouh, regarde ils arrivent tard cette année.

Aquanousse : Laisse moi voir, attends je sors la tête, je veux voir les nouveaux arrivés de cette saison.

-          Je vais aller un peu plus haut pour voir combien de voitures ils ont ramenées.

-          Ne tarde pas, je t’attends mais de toutes façons avec le peu d’eau qu'il y a, je ne risque pas de partir bien loin.

-          Aquanousse, Aquanousse , 4 voitures chargées à bloc, des têtes de l’année dernière, et d’autres nouvelles, ça va nous faire de l’animation pour ce soir.

-          De la fumée de leur barbec' tu veux dire!

-          Aller ne fais pas ton vieux pénible et vois le bon coté des choses, commençons par lancer les paris, moi je dis qu’ils vont commencer par la rive gauche.

-          Attends laisse-moi voir, vu l’heure à laquelle ils arrivent, l’âge des enfants, la position du soleil, et mes 75 ans d’expérience je pense que tout ce petit monde va aller directement à la rive droite.

-          Si tu gagnes je te ramène un œuf de pigeon, et si tu perds je me mets sur ton dos pour boire pendant les trois mois à venir.

-          Ca marche, mais je pense que tu peux déjà aller me le chercher cet œuf , regarde-les ils n’ont pas pris le chemin de la gauche.

-          Ah non c’est pas juste, à chaque fois je perds à ce jeu!

-          Et oui mon ami Habilus on ne peut pas être bon partout.

-          Bon ok t’auras ton œuf, mais ne le dit pas au reste de la colonie. Par contre, je veux bien que tu me racontes encore une fois l’histoire des premières personnes qui venaient ici.

-          Toi, t’as vraiment une mémoire de piaf, alors, c’était une autre époque, j’avais juste 5 ans et j’étais déjà très bon nageur et très solide. Ton arrière arrière  grand père Stationus était déjà un bon voisin à nous, je me rappelle très bien de son inquiétude quand il a vu ces gens grimper avec leurs veilles cordes très lourdes, leur marteaux et leur pitons qu’ils mettaient dans toutes les fissures, il faut dire que Stationus avait surtout peur pour ces enfants. Les années passaient et ces gens revenaient régulièrement. Au début à pied, puis en voiture. Les premières années que des adultes mais là comme tu vois il y a plein d’enfants. Avec le temps on a fini par se comprendre et  presque se connaître à tel point que la période dans l’année où ton espèce est dérangée par leur présence a été tout simplement interdite et plus personne ne grimpe de mars à juillet.

-          Mais cette fois, vu la couleur de ciel, ils vont y avoir droit! Je suis sûr que ça va être bien humide cette nuit.

-          Oh t’en fait pas pour eux c’est une espèce qui s’adapte comme il faut, regarde les d’ailleurs, ils sont partis chercher du bois pendant que d’autres montent les tentes loin de la rivière, j’adore cette organisation.

-          Aller moi je rentre, on verra demain si ils ont été capables de passer la nuit sous la pluie.

-          Ok mon ami Habilus mais n’oublie pas mon œuf en tout cas.

 

C’était une soirée très sympa, on a parlé de tout et de rien et surtout des voies de la rive droite qu’on a grimpées et même de la possibilité d’en équiper d’autres. C’est sûr que le site de Aïn Belmesk  n’a pas encore tout dévoilé même si les premières voies ont été ouvertes dans les années 40 déjà.

Et juste avant d’aller dormir Simon avait envie de nous dire sa dernière découverte, de partager ce qui va sûrement être une première dans l'histoire du monde animal.

Simon : Vous savez quoi ? Tout à l’heure, quand je jouais à côté de la rivière, j’ai vu un faucon sur le dos d’une tortue aquatique, les deux nous regardaient préparer notre campement et j’ai même eu l’impression qu'ils parlaient de nous.

 

T’es encore resté trop longtemps près du feu, et te voilà en train de dire n’importe quoi, des tortues qui parlent, en français ou en arabe d’ailleurs ?

Aller bonne nuit à tous demain, on a de l’escalade qui nous attend s ‘il ne pleut pas car ça pas l’air d’être bien stable.

 

Habilus avait raison, ce faucon a sûrement la capacité de détecter la pluie, on a pris 3 heures de flotte dans la nuit, mais c’est sûrement pour le bonheur d’Aquanousse, cette tortue d'eau qui vit dans la rivière d'Aïn Belmesk.

 

 

 

 

CLUB ALPIN FRANCAIS CASABLANCA
50 BD SIDI ABDERRAHMANE
ESPACE PROVINCES DE FRANCE
QUARTIER BEAUSEJOUR 20200 CASABLANCA
99350  MAROC
Contactez-nous
Tél. 00 212 522 99 01 41